Slideshow

Inauguration du Nouveau Bâtiment au Collège Saint-Grégoire (09/10/2018)

Surprenant le regard du visiteur, le Collège Saint-Grégoire a pris, en cette année 2018, une envergure nouvelle, s’étendant en surface et en bâtiments afin de pousser plus loin son développement et offrir à ses élèves les meilleures structures et les équipements les plus innovants.

L’inauguration du Nouveau Bâtiment a rassemblé des acteurs du secteur éducatif au Liban, des parlementaires et des amis du Collège autour du recteur, P. Charbel Batour, du vice-recteur P. Denis Meyer et de la communauté jésuite de Jamhour.

Placée sous le patronage du gouverneur de la ville de Beyrouth, le juge Ziad Chbib, la cérémonie a débuté par le mot de bienvenue de la directrice déléguée du Collège, Mme Amale Barakat, qui a mêlé dans son discours la poésie à la couleur pour placer chacune des constructions de Saint-Grégoire dans les tonalités de la nature. [Consulter l’intégralité du mot]

Un film documentaire a ensuite retracé l’histoire du Collège de 1928 à 2018, passant en revue les développements, mais aussi les drames qui ont jalonné 90 années d’existence. (https://www.youtube.com/watch?v=wOLK_eKOufA)

Prenant à son tour la parole, le P. Charbel Batour a exposé les différentes phases du projet actuel, un projet mettant à contribution de nombreux amis du Collège. Il a rappelé malgré tout sa confiance en l’avenir, expliquant ainsi l’expansion sur trois campus, Baabda, Achrafieh et Hammana, alors que le secteur éducatif vit des moments difficiles et que de nombreuses écoles suspendent leurs activités. [Consulter l’intégralité du mot]

M. Toufic Aris, parrain du projet, s’est aligné sur le projet de la Compagnie de Jésus, à savoir produire une jeunesse éduquée, mais aussi une jeunesse humaniste, ayant le souci de lier constamment la compétence à la sagesse, la compétition à la solidarité. Il a cité son propre père feu M. Antoine Aris, un homme engagé auprès de la jeunesse, notamment auprès des Scouts du Liban, dont il a retenu l’essentiel : éduquer dans la foi au Christ. [Consulter l’intégralité du mot]

Dans son mot, le gouverneur de Beyrouth le juge Ziad Chbib a insisté sur le rôle du Collège Saint-Grégoire dans l’éducation de générations cultivées et éduqués. Construire l’homme-citoyen, avec des valeurs morales, est un objectif totalement atteint par les institutions de la Compagnie de Jésus. [Consulter l’intégralité du mot]

Le Collège Saint-Grégoire, depuis près de 100 ans, s’est distingué par l’accueil des Arméniens qu’il a aidés à devenir des citoyens libanais à part entière. Ils ont à leur tour œuvré à l’essor culturel et économique de notre ville. Le juge Chbib a achevé son intervention en insistant sur l’importance d’investir dans la formation des hommes, seule capable d’apporter la paix et le développement dans notre pays.

La chorale de Saint-Grégoire a rajouté sa touche musicale en interprétant avec entrain un medley de chants libanais du répertoire traditionnel. La chorale est formée d’élèves de 5e et 6e et dirigée par M. Kamal Moukarzel. 

Après la bénédiction du nouveau bâtiment, prononcée par le P. Denis Meyer, vice-recteur du Collège, le public a été enchanté de découvrir les locaux neufs, les salles de classe et le magnifique jardin coloré.

NC - BCP