Slideshow

Nouveau report de la rentrée en semi-présentiel (19 octobre 2020)

La rentrée en semi-présentiel sera à nouveau reportée.
La situation géographique du Collège étant en zone rouge, le Collège Notre-Dame de Jamhour ne sera pas en mesure d’accueillir les élèves le 19 octobre 2020.
Les cours à distance seront maintenus.

Les enjeux de l'éducation au Liban, entre COVID-19 et Crise économique (16.10.2020)

Extraits des intervention du R.P. Charbel BATOUR, S.J.
invité de l'émission 7a2ak bi 2idak du 16.10.2020

Annonce(s)

À partir du 12 octobre, le Collège est fermé. Le travail de l'Administration est suspendu. Pour toute requête, veuillez envoyer un mail à ndj@ndj.edu.lb

<<<<<<>>>>>>

Le Collège Notre-Dame de Jamhour et le Collège Saint-Grégoire tiennent à rappeler aux parents que les informations officielles ne sont pas communiquées par WhatsApp…
Toutes les annonces sont publiées  sur leurs plateformes officielles : Sites web, Applications et Pages officielles Facebook et Instagram.

<<<<<<>>>>>>

Rentrée scolaire 2020-2021 – Note 2

Jamhour, le 25 septembre 2020

À l’attention des parents et des élèves du CNDJ et du CSG

Après avoir consacré deux semaines pour établir un premier contact à distance entre éducateurs et élèves et pour consolider les notions acquises l’année dernière, il est temps de commencer les cours de cette nouvelle année scolaire.

Étant donné que le Ministère de l’éducation a reporté jusqu’au 12 octobre la rentrée en semi-présentiel prévue initialement le 28 septembre, en raison de la situation sanitaire du pays, les cours seront suivis à distance à partir du lundi 28 septembre 2020 et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Pour les classes de Terminale, 1ère et 2nde : l’horaire restera le même, sauf que la septième période dans certaines classes débutera à 15h au lieu de 16h.

Pour les classes de la 3e à la 10e : l’horaire sera réduit à 25h de cours par semaine en 3e, 24h en 4e, 22h en 5e-6e, 21h en 7e-8e, 20h en 9e et 19h en 10e. Les horaires allégés seront disponibles sur le site du Collège.

Pour la classe de 11e : à partir du 30 septembre, les élèves seront initiés à l’utilisation de la plateforme Teams, puis commenceront le travail à distance à raison de 2 ou 3 heures par jour, dans la matinée. Les détails seront communiqués sur l’application du Collège.

Pour la Maternelle [Grande Section (12e), Moyenne Section et Petite Section] : il n’y a pas de travail à distance pour le moment ; la date de la rentrée sera fixée plus tard.

Concert de Chants Spirituels au Collège Saint-Grégoire (26.09.2020)

Concert de Chants Spirituels au Collège Saint-Grégoire (26.09.2020) (Youtube)

 

Quand une icône libanaise du chant spirituel donne un récital en mémoire des victimes de l'explosion du Port de Beyrouth, l'on peut s'imaginer l'émotion qui saisit les spectateurs, en présentiel ou à distance...

Mais combien plus forte, voire indescriptible, est l'émotion quand il s'agit de Mme Joumana Mdawar, dont la voix et les chants sont à eux seuls une magnifique prière, et que de surcroît le récital de chants spirituels est donné depuis le Collège Saint-Grégoire, ce cœur battant de Beyrouth fortement stigmatisé par le tragique événement du 4 août dernier...

C’est dans cette atmosphère de dénuement recueilli et de douce espérance que, le samedi 26 septembre 2020 à 19h, via une retransmission en direct du Collège Saint-Grégoire (sur Télé Lumière et la page Facebook du Collège Notre-Dame de Jamhour), le Révérend Père Recteur Charbel Batour S.J. a inauguré, en présence d'une quarantaine de membres de la famille de Jamhour et Saint-Grégoire, le récital donné par Joumana Mdawar.

Le recteur a d’abord passé en revue les images de mort et de destruction qui ont marqué à tout jamais les esprits des Libanais, puis il a rendu un vibrant hommage à tous ceux qui ont perdu la vie, dont 7 membres de la famille de Jamhour (Alexandra NAGGEAR, Krystel EL ADM, Delia GUEDIKIAN PAPAZIAN, Hala SABBAGH TAYAH, Jean-Marc BONFILS, Fady NAIM, Jean-Frédéric ALAM), mais aussi à tous ceux qui ont été touchés dans leur chair, dans leurs propriétés, ceux qui ont tout perdu, ceux qui, en désespoir de cause, ont dû plier bagage et quitter définitivement le pays… Sans s’attarder sur les nombreuses causes du mal qui déchire notre pays (négligence, manque de responsabilité, indifférence, ou attaque préméditée…), le Père Recteur, sur un ton plein de confiance et de résilience, a invité à contempler le Christ en croix, portant notre attention sur la glorieuse lumière émanant du corps ensanglanté de notre Sauveur, assurant qu’un jour, le dernier mot ne sera ni à la haine ni à la mort, mais à l’amour et à la vie…  

Le P. Batour a ensuite chaleureusement salué la présence de Joumana Mdawar, dont il dit que l’interprétation de ‘’Haloummi ya jamilati’’ (‘’Viens ma toute belle’’, extrait du Cantique des cantiques), durant la répétition, lui a d’emblée rappelé le célèbre poème ‘’Beyrouth ya set el dounia’’ de Nizar Qabbani, et pour cause…

Avant d’enchaîner sur le récital, le Père Recteur a aussi vivement remercié le compositeur M. Joseph Khalifé, le pianiste M. Marc Abou Naoum ainsi que l’ingénieur son et lumière M. Chadi Saad (parent d’élève), grâce auxquels le concert virtuel a pu être donné sur place et ce, dans les meilleures conditions.

Le Figaro : Sur les hauteurs de Beyrouth, le Collège Notre-Dame de Jamhour forme les jeunes Libanais à l’excellence (18.09.2020)

REPORTAGE - Depuis des décennies, l’institution jésuite enseigne à ses élèves l’excellence et le dépassement de soi. Malgré le drame du 4 août, malgré la crise économique, sanitaire et politique, ces élèves, appelés à bâtir le Liban de demain, font leur rentrée.

Par Guyonne de Montjou > 18 septembre 2020
 
Aller à l’école. De bon matin, se lever, monter dans un autocar bleu alors que Beyrouth est toujours endormie, dire «au revoir» à sa mère, qui a chaussé des savates dépareillées et vous embrasse sur le trottoir. Sentir sa main glisser trois sandwichs dans son cartable et l’entendre murmurer «à ce soir» en espérant que cette promesse se réalise, saluer le chauffeur qui vous appelle par votre prénom, retrouver ses camarades aux arrêts dans les rues alentour. Et puis entendre le vieux minibus déglingué monter enfin la colline de Yarzé jusqu’à l’arrivée, à Jamhour, pour la prière, puis le premier cours de 7h30. Cette scène, ils sont des centaines de milliers de petits libanais à l’avoir vécue, ...

Message et messe de rentrée 2020

Lundi 14 septembre 2020, en ce jour de la Croix glorieuse, l’église du Collège rassemblait, pour la première fois depuis plusieurs mois de confinement, les membres des corps professoral et administratif, venus nombreux à ce rendez-vous annuel qu’est le message de l’année suivi de la messe de rentrée.

Pour cette rentrée exceptionnelle, dans des circonstances exceptionnelles d’insécurité économique, politique, sanitaire et sécuritaire, le Père Recteur a appelé les éducateurs à mener leur mission dans un esprit de résistance et de résilience. À accomplir leur tâche dans la perspective de l’espoir, de l’amour et de l’action : « le Collège s’inscrit dans une perspective d’action ». Il a aussi rappelé que Jamhour n’a pas d’identité politique et restera une institution jésuite au-delà des clivages politiques. Par ailleurs, il a exhorté les enseignants à prendre exemple sur l’expérience de l’enseignement en ligne de l’année dernière, en cultivant le désir d‘innover dans leurs pratiques pédagogiques. Le Recteur nous a également invités à nous montrer plus critiques que jamais face aux rumeurs, et à retrouver les ressources de notre foi, notamment en nous éloignant du discours de la haine. Il a enfin incité les enseignants à s’engager à transmettre l’espoir à leurs élèves.

Dans un deuxième temps, le Recteur a abordé les modalités d’enseignement du premier trimestre. La pandémie étant en progression exponentielle, la formule de rentrée effective est toujours en discussion. L’année dernière, l’expérience de l’enseignement à distance a été concluante dans le Secondaire et le Complémentaire, mais bien moins réussie dans le Primaire. Toutefois, les enseignants devront se tenir prêts aux deux scénarios possibles (semi-présentiel ou distanciel), compte tenu de la situation sanitaire.

Par ailleurs, P. Batour a demandé aux enseignants de consacrer un temps de partage et de discussion avec les élèves, notamment suite au drame du 4 août, nombreux étant ceux qui ont été touchés directement ou indirectement par l’explosion du Port de Beyrouth.

Dans un troisième temps, le Recteur a souligné que les premiers jours de travail à distance (du 15 au 28 septembre 2020) seront dédiés aux révisions et aux consolidations des acquis, tout en envisageant des tests diagnostiques dans les classes du Secondaire, en vue de préparer les élèves à une « rentrée presque ordinaire ».

Cellule de crise, appel à volontaires

Chers parents,
Chers éducateurs,
Chers anciens,

Nombreux sont les parents, élèves, éducateurs et anciens qui ont spontanément donné de leur personne pour aider les victimes de l’explosion du 4 août. Quel magnifique témoignage de solidarité !

Pour aller plus loin, une cellule de crise constituée d’éducateurs du CNDJ et du CSG, a été créée avec l’accord du Père Recteur. Elle a pour objectifs :

  1. À court terme, d’aider les membres de la communauté éducative (éducateurs, anciens et parents d’élèves), qui ont été touchés par le drame du 4 août, en facilitant le contact avec des organisations non gouvernementales (ONG) et des personnes ressources.
  2. À moyen terme, renforcer les liens entre les membres de la communauté.

 

Pour cela, la cellule de crise a déjà établi une liste d’organisations non gouvernementales (ONG) pouvant répondre aux demandes et subvenir aux différents besoins des personnes sinistrées.

Elle souhaite à présent constituer une base de données de personnes au sein de la communauté Jamhour/Saint-Grégoire prêtes à mobiliser gratuitement leurs compétences et leurs ressources au profit des personnes en difficulté, dans les domaines proposés :

  • Reconstruction/réhabilitation : Ingénierie ; Architecture ; Plomberie ; Électricité.
  • Pédagogie : Soutien scolaire ; Matériel ou fournitures scolaires.
  • Humain et social : Soutien psychologie ; Besoins primaires (Alimentation ; produits ménagers ; vêtements, etc.).
  • Spirituel : Accueil et Conseils ; Accompagnement.

 

Ceux qui se sentent interpellés par cette initiative sont priés de cocher les cases qui leur correspondent et de compléter les champs se trouvant au lien suivant.
 
Avec toute notre reconnaissance.
 
Les éducateurs de la Cellule de crise
 

Réhabilitation du Collège Saint-Grégoire : informations pratiques

Le campus du Collège Saint-Grégoire, comme tout le quartier de Geitawi faisant face au Port, a été sérieusement endommagé par l’explosion du 4 août 2020.
Face à chaque tragédie, une formidable solidarité qui nous surprend à chaque épreuve, s’organise et apporte un baume à notre peuple meurtri et souffrant.

Depuis plusieurs jours, la direction du Collège reçoit des appels de personnes souhaitant contribuer à la réhabilitation du Collège Saint-Grégoire. En exprimant d’avance toute notre reconnaissance à ces personnes, nous mettons les comptes bancaires suivants à disposition :

Bank address :

Familles françaises : Bourses scolaires du Consulat de France : 2e conseil consulaire pour 2020-2021

Etant donné les circonstances, le calendrier des bourses scolaires risque d’être perturbé. Les familles françaises intéressées sont priés de consulter régulièrement le site du Consulat de France.

Dans un premier temps, les formulaires CCB2 2020/2021 sont disponibles au Collège dès le 1er septembre, chez la directrice des services économiques, Mme Joanna Ghazal.
Attention : seul ce formulaire est valide et devra être utilisé exclusivement.

 

Les rendez-vous pour déposer un dossier de demande de bourses scolaires se prennent directement à partir du site du Consulat général de France https://lb.ambafrance.org/Bourses-scolaires-2530 et non plus par TLS.
En raison de la situation sanitaire :

  • Tous les rendez-vous auront lieu au Consulat général à Beyrouth, route de Damas ;
  • Aucun demandeur ne sera reçu sans rendez-vous préalable ;
  • Il n’y aura pas de permanences en province ;